Stockez correctement vos peintures!

Quelques gestes simples

Un arc en ciel de peintureIl faut savoir que certaines peintures ont une durée de conservation limitée. Commencez donc, avant d’acheter, par regarder la date de péremption.
Dans tous les cas, c’est le contact avec l’air qui abîme la peinture : avec le temps, une peau se forme sur le dessus. Alors, dès que vos travaux sont achevés, nettoyez le couvercle en enlevant toute la peinture qui y adhère. Et prenez soin d’astiquer également la rainure, dans laquelle il s’insère au bidon, à l’aide d’un essuie-tout mouillé. Recouvrez ensuite le bidon d’une pellicule plastique et enfoncez bien le couvercle. Pour finir, retournez le pot entamé.

Si vous le pouvez, transvasez la peinture dans un récipient plus petit, comme par exemple, un pot de confiture en verre avec un couvercle à vis – plus il est plein, meilleure est la conservation.
Dernière chose, les récipients doivent toujours avoir des parois sombres pour que la peinture ne soit pas en contact avec la lumière et être rangés dans un local protégé du gel et de la chaleur.

Alkyde, glycéro, latex… quelques précautions supplémentaires
Selon les types de peintures, des gestes supplémentaires peuvent vous aider pour la conservation.
Si votre peinture contient de l’alkyde (une résine synthétique utilisée notamment dans les peintures à l’huile), déposez un cercle de papier ciré directement sur la peinture. Cela facilitera le retrait de la pellicule qui se forme habituellement à la surface.
Pour les peintures glycéro, faites glisser un peu de diluant sur le dessus.
Quant aux peintures contenant du latex, déposez une pellicule de plastique directement sur le dessus de la peinture de façon à éviter le contact avec l’air. Et n’oubliez pas que la peinture au latex ne tolère pas le gel.

Donnez leur une deuxième vie !
Pas facile donc de conserver ses restes de peinture. Alors si toutes ces précautions vous semblent insurmontables, utilisez la peinture, quand même, restante. Les peintres en bâtiment vous le diront, la peinture verte, rose ou violette que vous avez choisie pour votre chambre ou votre cuisine, peut également servir de sous-couche pour les murs d’une autre pièce. Cela n’altérera jamais la couleur définitive. Evidemment, il faut marier les types de peinture entre elles : glycéro avec glycéro, latex avec latex, etc.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour nous permettre de réaliser statistiques de visites. En savoir plus

Les paramètres de cookies sur ce site son configurés de manière a permettre l'utilisation des cookies, ceci afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur ce site. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies, ou si vous cliquez sur accepter, nous considérons que nous avons votre consentement.

Fermer